Review Of Print

Login

Sappi Fine Paper : la fin des huiles minérales dans les aliments

Rene Koehler (Sappi) Finis les transferts de mélanges d'huiles minérales, des emballages vers les aliments : les nouveaux papiers avec barrière intégrée contre les huiles minérales (MOB) de Sappi apportent un degré inégalé de sécurité et de fonctionnalité aux solutions d'emballage à base de fibres recyclées pour l'industrie alimentaire.
À la fois écoresponsables et efficaces, ils procurent deux avantages essentiels : 15 mois minimum de protection contre les huiles minérales et de très bonnes capacités de thermosoudage, qui font que l'emballage alimentaire n'a pas besoin d'une enduction de scellage supplémentaire.

Une contribution de René Köhler, responsable du groupe de produits Emballages souples de Sappi Fine Paper Europe

« L’emballage protège le produit qu'il contient contre la salissure, la contamination et la détérioration. Toutefois, lorsque l'emballage lui-même pose problème, les conséquences peuvent être considérables. La présence de mélanges d'huiles minérales toxiques a ainsi pu être détectée dans différentes denrées à partir des années 1990. La source de ces huiles minérales, trouvées dans les aliments, a été identifiée comme étant le carton recyclé utilisé pour la fabrication des boîtes pliantes. Coupables numéro un : les encres d'imprimerie à base de solvants qui avaient été utilisées pour l'impression des vieux journaux recyclés. Il n'est en effet pas possible d'éliminer totalement les hydrocarbures toxiques au cours du processus de recyclage. Même après traitement, la matière recyclée en contient toujours une quantité résiduelle, normalement aux alentours de 10 %.

L'encre de l'emballage imprimé peut elle-même contenir des huiles minérales susceptibles de migrer vers les denrées. Principaux concernés, les aliments secs et ceux qui contiennent des graisses. Exemples : riz, pâtes, produits chocolatés, muesli, quenelles de pommes de terre et aliments pour bébé. Les huiles minérales migrent dans les aliments – même à température ambiante – sous forme de gaz volatils. La plupart des pochettes internes employées actuellement n'offrent pas une protection adéquate contre la migration. Les solutions sûres, comme celles qui ont recours à des stratifiés complexes à couches d'aluminium et de PET, sont à la fois onéreuses et peu respectueuses de l'environnement.

 AlgroGuard (Sappi) Le transfert d'huiles minérales dans l'aliment est la résultante de deux propriétés de l'aliment lui-même. Tout d'abord, sa surface particulière via laquelle l'huile minérale est absorbée ; et ensuite, le pourcentage de graisse contenue, dans laquelle les huiles minérales peuvent facilement se dissoudre. Ces résidus sont un mélange complexe d'hydrocarbures saturés (MOSH) et insaturés (MOAH), soupçonnés d'être cancérigènes. Les personnes qui ingèrent les substances toxiques en consommant les aliments contaminés s'exposent à de lourdes conséquences. En 2009, l'Institut fédéral allemand d'évaluation du risque (Bundesinstitut für Risikobewertung, BfR) a déterminé que les huiles minérales peuvent se concentrer dans le corps humain au fil des ingestions dans le temps. Des tests sur animaux ont montré qu'elles sont hautement toxiques et peuvent provoquer des inflammations du foie, des affections cardiaques et d'autres maladies, dont le cancer. La conclusion du BfR a été que le risque de transfert d'huiles minérales dans les aliments devait d'urgence être réduit.

Solutions onéreuses et très éloignées
L'industrie et les chercheurs planchent depuis longtemps sur des solutions devant permettre d'éliminer ces risques indésirables. Le secteur de l'imprimerie tout entier débat de la meilleure manière de passer à des encres exemptes d'huiles minérales pour le long terme. Les fabricants de carton travaillent à l'amélioration des procédés de nettoyage des papiers recyclés, tandis que les transformateurs évitent à dessein d'utiliser des encres contenant des huiles minérales pour l'impression de leurs emballages. Aucune de ces solutions ne peut cependant avoir l'impact souhaité à court terme, et quand bien même ce serait, les coûts associés sont très élevés.

Les barrières fonctionnelles, que ce soit sous forme de cartons pliants enduits, peints ou complexés, ou encore de pochettes internes imperméables, constituent une solution potentielle, qui est d'ores et déjà disponible. Les avantages de matériaux d'emballages intégrant des barrières aux huiles minérales (Mineral Oil Barrier, MOB) constituent actuellement un sujet de discussion important pour le secteur de l'emballage. Bien que certaines de ces mesures soient aujourd'hui mises en œuvre par les fabricants de produits manufacturés, il faut faire plus, et sans tarder. On s'attend à ce que des mesures contraignantes soient prises en Allemagne, où un projet de loi en ce sens est toujours en discussion. Il existe toutefois, depuis 2012 en Autriche, une recommandation concernant l'utilisation de pochettes internes dans les emballages alimentaires.

 AlgroGuard (Sappi)1 Sappi présente sa solution
Soucieux de faire en sorte que le papier recyclé puisse continuer à être utilisé pour la fabrication des emballages, Sappi a mis au point, en partenariat avec BASF et Eurofins, une solution visant à mettre des papiers MOB sur le marché. Le papier Sappi possède une couche barrière, qui est appliquée pendant le processus de fabrication sous la forme d'un agent spécial en dispersion. Ces nouveaux types de papier pour emballages souples empêchent les substances potentiellement nuisibles de pénétrer dans la nourriture, tout en continuant à rendre possible l'utilisation de cellulose recyclée renouvelable dans les matériaux d'emballage, y compris les suremballages et les emballages de transport, assurant ainsi une sécurité alimentaire accrue.

Sappi a présenté ses papiers MOB dans le cadre d'une démonstration technologique au Fachpack de l'an dernier. Peu de temps après, ceux-ci ont été récompensés du « Prix PPI 2013 des Avancées et de l'innovation ». À l'Interpack de cette année, les papiers MOB ont été mis sur le marché sous les marques Algro Guard M, pour les suremballages nécessitant une haute qualité d’impression, et Leine Guard M, pour les pochettes et sachets internes. Ces solutions sûres, renouvelables et économiques, sont généralement disponibles depuis le printemps 2014.

Surface étanche homogène
L'un des défis techniques rencontrés au cours du développement des papiers MOB a été d'obtenir un couchage homogène, couvrant entièrement le papier précouché. Des défauts mêmes infirmes dans le couchage peuvent influencer directement la qualité de la fonction barrière. Autrement dit, il est important d'avoir un papier brut extrêmement lisse, non poreux, offrant une couverture primaire intégrale. Un autre challenge a été de trouver une fenêtre de production sur la coucheuse pour permettre l'application d'une couche barrière sur le produit sans que celle-ci ne colle aux rouleaux.

Sappi et BASF sont parvenus ensemble à développer des solutions de couchage permettant de lever ces obstacles. Il a été pour cela nécessaire de créer une dispersion polymère aqueuse pouvant garantir l'effet barrière recherché, tout en produisant un film stable et exempt de défauts, et ce en utilisant les paramètres machine prédéfinis sans qu'il y ait adhérence. À cette fin, il a fallu aligner la formation du film sur la réponse en adhérence pour parvenir à la formulation optimale.

 AlgroGuard (Sappi)2 Efficacité confirmée en laboratoire
Pour contrôler l'efficacité de la couche barrière à prévenir la pénétration des huiles minérales toxiques dans les aliments et autres produits sensibles, BASF s'est tournée vers Eurofins Consumer Product Testing GmbH, prestataire de services bioanalytiques international. Ce laboratoire se focalise sur les essais et analyses d'aliments, de produits pharmaceutiques et d'échantillons environnementaux, ainsi que de biens de grande consommation. Eurofins a procédé à un cycle de tests de trois mois, à la demande de BASF.

Ces travaux et d'autres ont définitivement démontré que les papiers à barrière MOB codéveloppés par BASF et Sappi empêchent les résidus d'huiles minérales contenus dans les cartons recyclés et les boîtes en cartons recyclés de migrer vers l'aliment pendant la durée de vie en rayon standard du produit en question. Les deux nouveaux papiers Sappi, Algro Guard M et Leine Guard M, présentent une fonctionnalité MOB suffisante pour une période de protection effective d'au moins 15 mois – soit beaucoup plus longtemps que la durée de vie en rayon maximale normale des produits – et ils ont de très bonnes propriétés de scellage. Cette fonctionnalité MOB intégrée et l'excellente capacité de thermosoudage des papiers leur permettent précisément de satisfaire à ces critères sans traitements ni couchages supplémentaires. Il en résulte des chaînes de valeur plus courtes et des phases de production globalement plus efficaces.

 AlgroGuard (Sappi)3 Avant ces tests, les autorités compétentes pour l'industrie alimentaire pensaient que la migration des huiles minérales ne pouvait être empêchée de façon sûre que par l'utilisation de barrières fonctionnelles, telles que des poches internes. Selon les informations d'Eurofins, le matériau soumis par BASF est le premier couchage d'application directe dont il a pu être démontré qu'il avait des propriétés barrières adéquates. Grâce à leurs propriétés de surface, les nouveaux papiers MOB se prêtent également très bien à un traitement en aval, destiné à améliorer l'emballage conformément aux attentes de la marque. Ces améliorations ne sont d'ailleurs pas toujours nécessaires. Par exemple, des tests ont montré que les papiers MOB offrent également une excellente protection des arômes. Cette propriété a été démontrée, par exemple, du point de vue de la protection contre la perte de menthol (menthe poivrée) et de limonène des denrées emballées dans ces papiers. En même temps, le papier barrière protège aussi contre les odeurs ambiantes, qui pourraient gâcher le goût de l'aliment emballé à partir de l'extérieur.

Conclusion : sur la bonne voie
Ces deux nouveaux papiers Sappi présentent deux propriétés essentielles : une protection barrière contre les huiles minérales garantie 15 mois et d'excellentes propriétés de thermosoudage. L'intérêt du marché pour cette solution d'emballage est immense. De quoi confirmer que cette approche de Sappi, consistant à mettre au point une solution d'emballage à barrière anti-huiles minérales intégrée, était la bonne. Aux multiples avantages intrinsèques du papier et du carton comme matériaux d'emballage (renouvelables, respectueux de l'environnement, recyclables, compostables et biodégradables) vient à présent s'ajouter celui d'une barrière contre les huiles minérales, pour une sécurité alimentaire accrue. »

Encadré :
Trois questions à Kerstin Dietze, Marketing Manager de Sappi Speciality Papers, Sappi Fine Paper Europe

Quelle a été la réaction du marché à l'idée de papiers d'emballage avec barrière intégrée contre les huiles minérales ? L'intérêt pour une solution barrière contre les huiles minérales qui soit à la fois efficace et écoresponsable est énorme et il va croissant. L'introduction imminente de législations contraignantes y est aussi certainement pour beaucoup. Beaucoup de fabricants sont préoccupés par le sujet et cherchent des solutions rapides. Le lancement officiel des produits à Interpack a dès lors suscité des réactions extrêmement positives. Nous avons reçu beaucoup de demandes d'informations de la part de fabricants et de transformateurs très intéressés par nos papiers barrières innovants et recyclables, ainsi que par l'efficacité et la facilité de mise en œuvre de notre solution.

Existe-t-il déjà des projets spécifiques, et comment le développement des papiers barrières anti-huiles minérales évolue-t-il ?
Un grand nombre de tests clients portant sur différents types d'emballages de thé, de céréales, de chocolat et d'aliments secs divers sont actuellement en cours. Nous sommes très optimistes quant à la possibilité de présenter très bientôt les premiers projets implémentés avec succès. Cela étant, le travail de développement ne s'arrêtera pas avec le lancement réussi des papiers barrières anti-huiles minérales. L'étape suivante va consister à étoffer l'offre de grammages de ces papiers barrières.

Quels sont les autres développements en cours chez Sappi ?
Sappi investit de plus en plus dans le développement de papiers spéciaux. Grâce à l'expansion du centre d'Alfeld, spécialisé dans les papiers techniques, nous serons en mesure de présenter un grand nombre de nouveautés à l'avenir. Les papiers Algro Nature et Leine Nature, compostables à domicile, de même que les Algro Guard M et Leine Guard M, avec barrière contre les huiles minérales, sont les premiers résultats innovants de ces investissements. De plus, notre société mène aussi divers projets de développement dans le domaine des solutions d'emballage durables. L'un de nos leitmotive est l'intégration de différentes fonctionnalités dans nos papiers. Nous annoncerons très bientôt des produits et solutions supplémentaires.

À propos de Sappi
Sappi Fine Paper Europe (SFPE) est le premier fabricant européen de papiers fins couchés, utilisés pour la production de magazines de qualité, de catalogues, de livres et de publicités imprimées haut de gamme. La société a son siège à Bruxelles, en Belgique. Sappi Fine Paper Europe est réputée pour sa capacité d’innovation et sa qualité. Ses marques de papiers graphiques incluent notamment les gammes Magno™, Quatro™, Royal™, Galerie™, GalerieArt™ et Jaz™. Algro®, Fusion®, Leine® et Parade® sont ses marques de papiers et cartons spéciaux destinés au marché de l’étiquette, de la couverture d'ondulé et de l’emballage. Les papiers Sappi sont fabriqués dans des usines certifiées ISO 9001 et ISO 14001, et toutes nos installations en Union européenne possèdent l'agrément EMAS/SMEA. Les usines de SFPE détiennent également le certificat de chaîne de traçabilité (CoC) décerné dans le cadre des programmes FSC® (Forest Stewardship Council) et/ou PEFCTM (Endorsement of Forest Certification®).
Sappi Fine Paper Europe est une division de Sappi Limited (JSE), une multinationale dont le siège se trouve à Johannesburg, en Afrique du Sud qui emploie de plus de 14 000 salariés et dispose d’unités de production dans sept pays sur trois continents, avec des succursales dans 50 pays et des clients dans plus de 100 pays, partout dans le monde.
www.sappi.com 

Joomla SEF URLs by Artio

Review of Print - ROP Media 2012

Top Desktop version