Review Of Print

Login

PRODUCTION * PERSPECTIVES

Bien produire en sublimation

Sawgrass donne des conseils pour économiser du temps et de l’argent dans la production de sublimation
Dans le secteur de la sublimation, le temps, c’est de l’argent ! Plus le nombre d’unités que l’on peut traiter en une heure sera élevé, plus les bénéfices seront importants. Réduire l’indisponibilité est un facteur crucial en vue d’optimiser la production. Sawgrass vous offre des conseils pour une bonne préparation de votre atelier.

« Ce n’est que lorsque vous réalisez un pressage que vous gagnez de l’argent ; autrement dit, ce qui compte pour vous, c’est de réduire le temps d’inactivité de votre presse à chaud », explique Jimmy Lamb. « Parfois, il suffit d’une organisation minimale et de ré-arranger votre espace de travail pour que votre ligne de production opère sans à-coups. »

Voici quelques conseils de M. Lamb pour optimiser l’espace de production.

  1. Organisez votre espace de travail : que votre atelier soit installé dans un magasin en ville ou à domicile, l’efficacité de la production dépend fortement de la façon dont il est organisé. Assurez-vous d’avoir une surface de travail équipée avec ruban thermique, ciseaux et tous les autres outils essentiels pour réduire le temps d’application des transferts sur les supports. Installez une zone de refroidissement où vous pourrez ôter vos transferts et laisser refroidir vos produits correctement. Cela vous permettra de passer à la préparation du pressage suivant. Ayez également un espace destiné à l’emballage, suffisamment grand, avec des cartons prêts à être utilisés et une machine à affranchir ; vous consacrerez ainsi moins de temps à l’expédition et plus à la vente, à l’impression et au pressage.
  2. Réduisez le gaspillage : procéder par tâtonnements fait partie de la production de sublimation. Toutefois, avec quelques gestes simples, vous pourrez générer moins de déchets. N’empilez pas les supports pressés avant leur refroidissement total : ils pourraient transférer leurs couleurs à un autre support. Lorsque vous ôtez le papier de transfert, faites-le rapidement et avec uniformité, immédiatement après que le support a quitté la presse à chaud, pour éviter toute image fantôme. Lorsque vous travaillez avec du tissu, retirez poussière, peluches ou fibres isolées avec un rouleau anti-peluche avant d’appliquer le transfert. Ceci permettra d’éviter l’apparition indésirable de petites taches bleues sur le tissu. Imprimez toujours des images avec une marge de 6 mm supplémentaires par rapport à la taille de votre support ; cela permettra de tout réaligner, le cas échéant.
  3. Attention à l’humidité cachée : en général, le papier de sublimation et les supports recèlent une certaine quantité d’humidité qui n’est révélée que lorsque la presse à chaud est fermée. L’humidité peut entraîner un décalage des couleurs, le dégorgement et la non-uniformité du transfert des surfaces en aplat pendant le pressage. Pour minimiser ces effets, conservez votre papier de transfert dans un conteneur en plastique, ou stockez-le à un emplacement frais et sec pour empêcher que les feuilles n’absorbent l’humidité de l’air. Utilisez du papier alimentaire non paraffiné ou du papier journal au lieu de feuilles de Teflon : le papier absorbera mieux l’humidité libérée pendant le pressage. De même, prépressez les vêtements ainsi que les supports en panneaux de fibres à densité moyenne (MDF) ou en néoprène pour en faire sortir l’humidité avant d’appliquer votre papier de transfert. 


Vous pourrez en apprendre davantage sur les « choses à faire et à ne pas faire » de la production de sublimation dans le nouveau guide complet de la réussite en sublimation, qui doit paraître en mars.

www.sawgrassInk.com

Joomla SEF URLs by Artio

Review of Print - ROP Media 2012

Top Desktop version