Review Of Print

Login

PRODUCTION * REPORTAGES

Sixième Sens s’appuie sur Mimaki

Sixième Sens. L'équipe Création visuelle, impression numérique, marquage publicitaire, covering, la société Sixième Sens installée dans le sud de la France, a su développer une approche originale autour d’un parc d’équipements de Mimaki.
Sixième Sens a été créée par Bruno Bialais en 2003. Elle est liée à l’une de ses passions : la décoration personnalisée des casques de pilotes de rallyes. Il assurait aussi parallèlement des dossiers plus classiques.

M. Bialais explique : « J’ai d’abord investi dans un petit plotter de découpe puis dans la partie impression grâce à une rencontre avec Steve Turina de Tiflex (l’un des principaux distributeurs Mimaki pour la France). Le courant est tout de suite passé et j’ai rapidement opté pour une Mimakji JV3 de 1,60 m de laize, suivie d’une Mimaki JV5 de 3,20 de laize en 2007. Nous avons immédiatement été séduits par la facilité de mise en œuvre, la simplicité d’utilisation et la haute qualité en termes de définition. »
Douze ans plus tard, le succès est toujours au rendez-vous. La PME emploie une dizaine de personnes pour un chiffre d’affaires de 1,5 millions d’euros, et Mimaki et Tiflex sont toujours restés les premiers partenaires.
A l’écoute des besoins de ses clients et fort d’une une grande expertise technique mais surtout faisant preuve d’un esprit d’équipe très ouvert, Sixième Sens se développe rapidement et les commandes se multiplient grâce au bouche à oreille.
« Dans le milieu du stand, l’impératif numéro un est que tout soit prêt quand le salon ouvre ses portes, quelles qu’aient été les conditions, les galères, les contretemps », précise M. Bialais. « C’est un métier difficile mais nous avons trouvé notre place car les grosses sociétés ne peuvent pas proposer une réactivité telle que la nôtre. C’est normal : pour cela, il faut être une petite équipe, souple, passionnée et disponible à toute heure. »

 Sixième Sens. Atelier Un partenaire parfait pour répondre aux besoins de productivité
La PME poursuit son développement dans de nouveaux locaux spécialement bâtis pour son activité avec l’idée d’intégrer une imprimante à plat. Sixième Sens était déjà équipée d’une Mimaki Flatbed JF-1631 : « une presse excellente, au top pour la qualité mais dont la productivité ne correspondait plus à l’évolution de nos marchés et aux attentes clients. L’arrivée de la Mimaki JFX 500 a changé nos vies : mise en route facile, économie de temps, multiplication quasiment par trois de la vitesse de production. Le technicien Mimaki, très perfectionniste, s’est beaucoup investi et Tiflex, comme chaque fois avait parfaitement préparé le dossier. Avec Steve Turina nous sommes en totale confiance. Aujourd’hui, passer des 3 x 2 m n’a jamais été aussi facile. Tout comme les clients de Sixième Sens exigent de la réactivité, nous attendons la même chose de nos fournisseurs ! C’est très rassurant, et un critère important pour nous, d’être certains que l’on peut compter sur Mimaki et sur Tiflex », ajoute M. Bialais.

 Sixième Sens. Voiture Des machines et des hommes
Aujourd’hui, Sixième Sens imprime entre 2 500 et 3 000 m² par mois, de l’adhésif (40 %) principalement, mais aussi des bâches, du tissu, des plaques, à peu près à part égales. M. Bialais commente : « L’objectif n’est certainement pas de multiplier les mètres carrés mais de comprendre ce que l’on imprime et d’apporter une valeur ajoutée. » La PME grandit à son rythme en respectant une certaine éthique, des valeurs partagées par tous et avec une bonne dose de professionnalisme. « L’équipe, des créatifs aux poseurs, regroupe des gens talentueux, très bien formés et investis. On ne répond pas aux appels d’offres, on ne vend pas de mètres carrés mais un package. »
Dans cette région Sud, voisine de Monaco, qui abrite de nombreux événements et salons prestigieux, Sixième Sens s’est ainsi taillée une belle réputation ! Aujourd’hui, les clients recherchent et achètent une prestation globale plutôt qu’une capacité à bien imprimer. « Il faut donc des hommes comme un équipement au top et un plan B en cas de souci. C’est pourquoi nous avons fabriqué un fly case qui permet de transporter au pied des salons la Mimaki JV33, ce qui signifie que nous garantissons la satisfaction de nos clients où que nous allions. Car si sur le papier tout est parfait, une fois sur place il faut s’adapter aux espaces et refaire certains éléments, en adapter ou ajouter d’autres… donc pouvoir imprimer à la dernière minute. Nous savons qu’avec notre équipement Mimaki, nous ne serons jamais déçu » cite M. Bialais.
 Sixième Sens. Panneau Je ne connaissais d’ailleurs pas Mimaki à l’époque. Nous avons fait confiance à Tiflex pour avancer ensemble et franchir les étapes. Et nous ne pouvons aujourd’hui que nous en féliciter », insiste Bruno Bialais. Le parc Sixième Sens compte donc plusieurs presses MIMAKI dont la Flatbed JFX-500, la JV5-160, la JV33-160, la JV34-260 et JV5-320.

 

Joomla SEF URLs by Artio

Review of Print - ROP Media 2012

Top Desktop version